Lien

L’éducation citoyenne, ça se vit!

img_6990Cet article présente des projets pédagogiques destinés à éveiller nos jeunes et futurs citoyens à la démocratie et à la politique à Genève.  Il évoque également la rencontre entre deux mondes, le politique et le pédagogique qui ensemble composent des projets variés avec un objectif commun : créer une expérience positive entre le jeune et la chose politique afin de réduire la distance qui sépare l’institution de l’individu.

Co-auteurs Anja Wyden Guelpa, ancienne chancelière d’Etat et Mathilde Maradan, coordinatrice-formatrice d’adultes.

Photo: jeu de rôle d’une séance du conseil d’Etat animé par la Chancelière d’Etat en présence des élèves de 7P, classe de l’école de De-Budé, Petit-Saconnex.

article-educateur-sept-awgmm-img_new

Lien

Institutions 3D _ i3D

La Suisse est, au niveau politique, caractérisée par la démocratie directe. Dans un tel système, les citoyens votent au minium quatre fois par an en raison des référendums et initiatives populaires.

La faible participation des jeunes aux votes populaires inquiète les autorités suisses. Lors des votations fédérales du 9 février 2014, par exemple, la participation globale du canton s’élève à 58% alors que celle des 18-19 ans atteint seulement 44,5%, celle des 20-24 ans 42% et celle des 25-29 ans 43.2% (moyenne de – 15 points)[1]. Plusieurs études postulent que l’abstentionnisme électoral des jeunes résulte de la complexité des sujets, du manque d’attractivité de la politique et de l’inadéquation du langage et des moyens de communication.

Les trois pistes les plus évoquées pour contribuer à l’augmentation de la participation des jeunes sont le renforcement de l’éducation civique, les politiques d’incitation des jeunes à tous niveaux, l’usage des nouvelles technologies de communication et l’introduction du vote à 16 ans[2].

Fort des constats précédents, la Chancellerie d’Etat a décidé de conduire trois projets pour sensibiliser les jeunes citoyens à voter :

  • Bd Manga « L’avenir entre nos mains » : la production et la distribution d’une bande dessinée sur le sujet des droits populaires pour les jeunes
  • Cinécivic : la réalisation de mini films sur les droits politiques par les jeunes pour les jeunes (www.cinécivic.ch)
  • Institutions 3D : des visites guidées des institutions cantonales. i3D site internet chancellerie d’Etat

I3d propose notamment pour les classes du primaires du canton :

  • des activités pédagogiques progressives, variées et dynamiques à mener en classe par l’enseignant-e sur le thème des 3 pouvoirs,
  • une visite ludique et interactive à l’hôtel-de-ville où les élèves endossent des rôles notamment dans la salle de Conseil d’Etat et du Grand Conseil,

De retour en classe, des activités favorisant le partage et la discussion sont proposées comme prolongement possible à l’enseignant-e ainsi que des jeux permettant de consolider les nouvelles notions acquises.

Mathilde Maradan, enseignante au Dip_Genève et fondatrice de l’association, a élaboré les activités pédagogiques en collaboration avec la cheffe de projet.

[1] S. Fenazzi, 2014, « Des clips vidéo pour rajeunir la démocratie directe », Swissinfo.

[2] Ibid

Lien

Le collectif au service d’une pédagogie inclusive

Le collectif au service d’une pédagogie inclusive. Une expérience d’apprentissage coopératif en classe plurilingue. In A. Manço (Ed.), Pratiques pour une école inclusive — agir ensemble. Paris : l’Harmattan. Ce chapitre relate l’expérience menée dans une classe à l’école obligatoire genevoise (4P) dans laquelle se côtoient 13 langues d’origine différentes.

Comment enseigner alors des activités de lecture dans une telle hétérogénéité? Comment mettre en valeur cette diversité des langues premières au service des autres camarades de la classe? Comment l’élève peut-il valoriser ses acquis dans sa langue d’origine à travers la langue d’accueil?actualité

Pour répondre à ces questionnements et dans une perspective intégrative, des activités sont pensées dans un dispositif d’apprentissage coopératif. Comme nous l’avons souligné à travers ce chapitre (Buchs, Sanchez-Mazas, Fratianni, Maradan & Martinez, 2015), la pédagogie coopérative permet un changement de pratiques et de regard sur la diversité (Sharan, 2014) car elle favorise l’intégration sociale de tous les élèves dans les activités de la classe (Sharan, 2010), l’ajustement psychologique, le soutien apporté aux pairs (Johnson & Johnson, 2009), l’intérêt pour l’école, la motivation ainsi que l’actualisation de normes en faveur de la réussite scolaire (Slavin, 2014). L’apprentissage coopératif favorise une plus grande attraction interpersonnelle, notamment entre les élèves appartenant à des groupes différents et stimule les apprentissages (Buchs).