LinguaPoly, un rallye des langues pour les élèves de la 1P à la 8P!

LinguaPoly

A lire l’article dans le Tribune de Genève

TDG LinguaPoly

Le flyer de LinguPoly illustré par l’artiste Albertine de Dardagny!

flyer_web

Publicités
Lien

L’éducation citoyenne, ça se vit!

img_6990Cet article présente des projets pédagogiques destinés à éveiller nos jeunes et futurs citoyens à la démocratie et à la politique à Genève.  Il évoque également la rencontre entre deux mondes, le politique et le pédagogique qui ensemble composent des projets variés avec un objectif commun : créer une expérience positive entre le jeune et la chose politique afin de réduire la distance qui sépare l’institution de l’individu.

Co-auteurs Anja Wyden Guelpa, ancienne chancelière d’Etat et Mathilde Maradan, coordinatrice-formatrice d’adultes.

Photo: jeu de rôle d’une séance du conseil d’Etat animé par la Chancelière d’Etat en présence des élèves de 7P, classe de l’école de De-Budé, Petit-Saconnex.

article-educateur-sept-awgmm-img_new

L’Ecole de De-Budé, Genêts, Crêts migre en Grèce (2/2)

Reportage RTS 19:30

Projet automne 2016 : réalisation (deuxième partie)

« L’école de De-Budé,Les Genêts, Les Crêts migre en Grèce ».

Soutien d’une réalité scolaire à Athènes en faveur des enseignants, des enfants migrants et de leur famille.

Parmi les résidants des camps de réfugiés à Athènes se trouvent nombres d’enseignants formés et motivés à « donner la classe » aux enfants de leur communauté. Certains tentent de mettre sur pied des activités scolaires. Des classes improvisées voient le jour. Cela dit, encore trop peu de dispositifs sont actuellement déployés. Le matériel de classe de l’enseignant et de l’élève de base est insuffisant. C’est le cas par exemple Yasmina’s School et l’Hôtel City Plaza, lieux squattés par des militants pour pouvoir accueillir des familles migrantes.

Plusieurs enseignants migrants sont motivés à enseigner aux enfants de leur communauté et pourraient assumer des activités scolaires structurées avec un matériel pédagogique de base. Concernant l’Hôtel City Plaza, les enfants sont scolarisés à l’école publique grecque et ont besoin du « kit de l’écolier ».

photo porte salle classe Athènes

Le projet et ses objectifs

ici, à Genève est de

  • sensibiliser les élèves genevois à la problématique de la migration en lien avec leur réalité scolaire (200% de classe d’accueil), dans une dimension du savoir vivre ensemble et du développement durable.  A ce titre les élèves délégués de 7P-8P du Conseil d’Ecole de Budé (CEB) ont participé à la Semaine de la démocratie initiée par la chancellerie d’Etat « Ma ville idéale, un espace civique » permettant d’entamer une réflexion sur le vivre-ensemble et l’intégration des personnes issues de la migration dans un quartier, dans une école, dans une classe.img_6309
  • mobiliser les enseignants d’une école autour de la problématique de l’accueil des élèves et familles issues de la migration ici et ailleurs et soutenir les enseignants à Athènes.

à Athènes est de 

  • faciliter l’intégration des enfants dans les écoles publiques grecques qui les accueillent,
  • répondre à un besoin, celui d’équiper une centaine d’enfants d’un matériel scolaire. Il s’agit d’un « kit de l’écolier  » qui contient : 1 cartable, 1 trousse, 2 crayons gris et 1 boîte de crayons de couleurs, 1 boîte de feutres, 2 gommes et 1 bloc de feuilles de dessin.
  • livrer sur place le matériel prévu 

Etape 1 : juillet 2016 –> réalisée avec succès

  • Descente en voiture à Athènes: 2500km 
  • Rencontre avec nos contacts sur place 
  • Livraison d’un premier matériel scolaire récolté dans notre établissement scolaire ainsi que des porte-bébés 
  • Analyse des besoins

Etape 2 : septembre 2016

  • Adaptation du projet selon besoins réels: une centaine d’enfants intègre les classes publiques grecques. Les parents ne peuvent pas acheter le matériel requis par les enseignants.  Nous agissons en leur fournissant le matériel scolaire nécessaire.
  • Lancement du compte à rebours de la récolte de dons avec goûter-apéro-expo le 23 septembre dès 16h15 dans le préau de l’école de De-Budé! img_6303

Etape 3 : octobre 2016

  • Récolte du matériel scolaire nécessaire pour le « kit de l’écolier »
  • Lever des fonds pour financer une partie du matériel scolaire qui sera acheté sur place et couvrir les frais du deuxième voyage.
  • Départ du voyage en Grèce le 21 octobre !

Promesse tenue et objectifs atteints !!! 165 kits de l’écolier ont été distribués au City Plaza et dans une école publique grecque à Athènes qui accueille également des enfants migrants.

Etape 4 : novembre – décembre 2016

Retour de l’expérience dans les classes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Etape 5 : janvier-février 2017

Mise en relation des deux réalités scolaires à Genève et à Athènes

Voici quelques actions :

Nous avons financé une partie d’un matériel de photographie pour soutenir la réalisation d’un projet art dans leur école à Athènes. Ce projet est effectué par des élèves afghans et syriens primo-arrivants logeant au City Plaza ou dans un autre centre d’accueil pour réfugiés du quartier. Leur production artistique nous sera envoyée prochainement!

Une correspondance écrite entre élèves a débuté (travail effectué en soutien pédagogique).

Etapes à venir 2017

Mobilisation des enseignants genevois pour préparer différentes activités pédagogiques à mener en 2017, organisation d’un voyage à Athènes (3 jours) en octobre prochain et probablement plus encore.

Equipe de projet

  • Pascal Fevre, éducateur scolaire – migration : chef de projet et membre de l’association EDD
  • Mathilde Maradan, enseignante et directrice de l’association EDD

Partenariats : 

  • L’établissement scolaire de De-Budé/Crêts/Genêts et
  • le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport, DIP, République et canton de Genève
  • La Chancellerie d’Etat de Genève, République et canton de Genève

Nos remerciements pour leur chaleureux engagement et leur confiance vont à :

  • Madame Anja Wyden Guelpa, chancelière d’Etat de Genève
  • Madame Sophia Mighali, initiative  » Porte bébés pour les migrants » à Genève
  • Monsieur Jean-Luc Schorer, directeur de l’établissement primaire Budé-Crêts-Genêts au Petit-Saconnex, Genève
  • aux membres des Associations de parents d’élèves (APE) Budé-Crêts et Genêts
  • aux parents d’élèves et élèves de l’établissement Budé-Crêts-Genêts
  • aux enseignants de l’établissement Budé-Crêts-Genêts
  • et à toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de nos actions.

Accompagnements actifs et participatifs des parents d’élèves issus de la migration aux sorties de classe »

Après la formation et les visites, place aux courses d’école printemps-été 2017 avec les parents migrants. De belles opportunités de découvrir notre canton et pays. 

Les parents migrants ont effectué une formation (vendredi 24 mars 2017) au foyer d’accueil. Des ateliers en français et en langue d’origine ont été animés par les enseignants de l’école de Budé. Puis, nous avons partagé ensemble un délicieux repas d’ailleurs confectionné par un papa migrant.

Ci-dessous les flyers et affiches 2017.

Flyers formation parents 2017 VF

affiche sortie 2017 GEHDV VF

Une visite « sortie/parents migrants » de la Vieille-Ville de Genève est été organisée le mardi matin 4 avril  2017 en collaboration avec l’association Genève Escapade afin qu’ils découvrent les lieux, notre histoire et nos coutumes.

IMG_7911.JPG

Le dimanche 21 mai 2017, les parents migrants ont visité l’Hôtel de Ville et vécu de près les votations grâce au programme Institutions 3D initié par la chancellerie d’Etat. Chaleureux accueil de la part de la Chancelière d’Etat et du vice-Chancelier.

Les parents migrants sont durant toute l’année scolaire 2016-2017 invités à accompagner les sorties de classe : sortie nature à la Perle du Lac, visite du Musée d’art et d’histoire, visite du Musée d’ethnographie, visite du Mamco, sortie à la bibliothèque municipale, course d’école sur le Rhône, etc.

Le plaisir est palpable. L’idée fonctionne. Les familles retournent sur les lieux avec leurs enfants!!! 

Objectifs du projet en quelques mots:

Le projet « Accompagnements actifs et participatifs des parents d’élèves issus de la migration aux sorties de classe » vise à mobiliser et à former le parent migrant en tant qu’accompagnateur actif. Le projet s’articule de manière à renforcer la relation famille-école en donnant la possibilité aux familles et aux enseignants de se rencontrer à l’école et de participer à une activité scolaire commune, les sorties. Il incite fortement ainsi les parents immigrés à « sortir de chez eux » et leur permet de découvrir des lieux publics et variés grâce aux sorties scolaires.

photo séance info parents 2

Flyer _ 15 parents immigrés ont participé à la séance d’information

Le projet cherche aussi valoriser le statut de mère ou de père dans leur nouveau contexte de vie parfois très compliqué mais surtout dans celui de la scolarité de leur enfant . La littérature spécialisée (Tardif-Grenier et Archambault) démontre que l’implication parentale dans le suivi de l’élève favorise l’engagement scolaire de ce dernier. Pour les enseignants, il contribue à lutter contre l’exclusion et l’échec scolaire des élèves issus de la migration.

Aussi, par la découverte de nouveaux lieux lors des différentes sorties dans le quartier, la ville ou la région, le parent acquière des connaissances et des compétences utiles et directement liées à sa vie de tous les jours.

Enfin, tout au long de ce projet le parent est sollicité par de nombreux échanges lors de la préparation (phase de formation), lors des différentes sorties pédagogiques et lors des retours de ces dernières, ce qui constituent des moments privilégiés pour tisser des liens sociaux et pratiquer la langue française.

Les parents immigrés participant au projet bénéficieront d’une sortie en ville de Genève afin de découvrir certains lieux stratégiques et culturels de la ville, mais surtout pour qu’ils expérimentent dans un contexte réel les déplacements, certains usages publics, pratiques citadines ou encore pour qu’ils s’approprient certaines habitudes suisses, etc. Les parents seront ainsi formés aux sorties de classe afin de pouvoir seconder l’enseignant-e.

En partenariat avec

  • le Centre de Saconnex (foyer de requérants d’asile)
  • l’Etablissement primaire de De-Budé / Les Crêts
  • la Chancellerie d’Etat
  • l’association GENEVE Escapade, guides

Ce projet est soutenu par le Bureau d’intégration des étrangers (BIE), République et canton de Genève.

Ce projet suscite beaucoup d’enthousiasme depuis presque 2 ans auprès des bénéficiaires et des partenaires. L’association souhaite reconduire le projet pour l’année scolaire 2017-2018.

image002                     image001image001

Lien

Institutions 3D _ i3D

La Suisse est, au niveau politique, caractérisée par la démocratie directe. Dans un tel système, les citoyens votent au minium quatre fois par an en raison des référendums et initiatives populaires.

La faible participation des jeunes aux votes populaires inquiète les autorités suisses. Lors des votations fédérales du 9 février 2014, par exemple, la participation globale du canton s’élève à 58% alors que celle des 18-19 ans atteint seulement 44,5%, celle des 20-24 ans 42% et celle des 25-29 ans 43.2% (moyenne de – 15 points)[1]. Plusieurs études postulent que l’abstentionnisme électoral des jeunes résulte de la complexité des sujets, du manque d’attractivité de la politique et de l’inadéquation du langage et des moyens de communication.

Les trois pistes les plus évoquées pour contribuer à l’augmentation de la participation des jeunes sont le renforcement de l’éducation civique, les politiques d’incitation des jeunes à tous niveaux, l’usage des nouvelles technologies de communication et l’introduction du vote à 16 ans[2].

Fort des constats précédents, la Chancellerie d’Etat a décidé de conduire trois projets pour sensibiliser les jeunes citoyens à voter :

  • Bd Manga « L’avenir entre nos mains » : la production et la distribution d’une bande dessinée sur le sujet des droits populaires pour les jeunes
  • Cinécivic : la réalisation de mini films sur les droits politiques par les jeunes pour les jeunes (www.cinécivic.ch)
  • Institutions 3D : des visites guidées des institutions cantonales. i3D site internet chancellerie d’Etat

I3d propose notamment pour les classes du primaires du canton :

  • des activités pédagogiques progressives, variées et dynamiques à mener en classe par l’enseignant-e sur le thème des 3 pouvoirs,
  • une visite ludique et interactive à l’hôtel-de-ville où les élèves endossent des rôles notamment dans la salle de Conseil d’Etat et du Grand Conseil,

De retour en classe, des activités favorisant le partage et la discussion sont proposées comme prolongement possible à l’enseignant-e ainsi que des jeux permettant de consolider les nouvelles notions acquises.

Mathilde Maradan, enseignante au Dip_Genève et fondatrice de l’association, a élaboré les activités pédagogiques en collaboration avec la cheffe de projet.

[1] S. Fenazzi, 2014, « Des clips vidéo pour rajeunir la démocratie directe », Swissinfo.

[2] Ibid

Lien

Le collectif au service d’une pédagogie inclusive

Le collectif au service d’une pédagogie inclusive. Une expérience d’apprentissage coopératif en classe plurilingue. In A. Manço (Ed.), Pratiques pour une école inclusive — agir ensemble. Paris : l’Harmattan. Ce chapitre relate l’expérience menée dans une classe à l’école obligatoire genevoise (4P) dans laquelle se côtoient 13 langues d’origine différentes.

Comment enseigner alors des activités de lecture dans une telle hétérogénéité? Comment mettre en valeur cette diversité des langues premières au service des autres camarades de la classe? Comment l’élève peut-il valoriser ses acquis dans sa langue d’origine à travers la langue d’accueil?actualité

Pour répondre à ces questionnements et dans une perspective intégrative, des activités sont pensées dans un dispositif d’apprentissage coopératif. Comme nous l’avons souligné à travers ce chapitre (Buchs, Sanchez-Mazas, Fratianni, Maradan & Martinez, 2015), la pédagogie coopérative permet un changement de pratiques et de regard sur la diversité (Sharan, 2014) car elle favorise l’intégration sociale de tous les élèves dans les activités de la classe (Sharan, 2010), l’ajustement psychologique, le soutien apporté aux pairs (Johnson & Johnson, 2009), l’intérêt pour l’école, la motivation ainsi que l’actualisation de normes en faveur de la réussite scolaire (Slavin, 2014). L’apprentissage coopératif favorise une plus grande attraction interpersonnelle, notamment entre les élèves appartenant à des groupes différents et stimule les apprentissages (Buchs).