Lien

Institutions 3D _ i3D

La Suisse est, au niveau politique, caractérisée par la démocratie directe. Dans un tel système, les citoyens votent au minium quatre fois par an en raison des référendums et initiatives populaires.

La faible participation des jeunes aux votes populaires inquiète les autorités suisses. Lors des votations fédérales du 9 février 2014, par exemple, la participation globale du canton s’élève à 58% alors que celle des 18-19 ans atteint seulement 44,5%, celle des 20-24 ans 42% et celle des 25-29 ans 43.2% (moyenne de – 15 points)[1]. Plusieurs études postulent que l’abstentionnisme électoral des jeunes résulte de la complexité des sujets, du manque d’attractivité de la politique et de l’inadéquation du langage et des moyens de communication.

Les trois pistes les plus évoquées pour contribuer à l’augmentation de la participation des jeunes sont le renforcement de l’éducation civique, les politiques d’incitation des jeunes à tous niveaux, l’usage des nouvelles technologies de communication et l’introduction du vote à 16 ans[2].

Fort des constats précédents, la Chancellerie d’Etat a décidé de conduire trois projets pour sensibiliser les jeunes citoyens à voter :

  • Bd Manga « L’avenir entre nos mains » : la production et la distribution d’une bande dessinée sur le sujet des droits populaires pour les jeunes
  • Cinécivic : la réalisation de mini films sur les droits politiques par les jeunes pour les jeunes (www.cinécivic.ch)
  • Institutions 3D : des visites guidées des institutions cantonales. i3D site internet chancellerie d’Etat

I3d propose notamment pour les classes du primaires du canton :

  • des activités pédagogiques progressives, variées et dynamiques à mener en classe par l’enseignant-e sur le thème des 3 pouvoirs,
  • une visite ludique et interactive à l’hôtel-de-ville où les élèves endossent des rôles notamment dans la salle de Conseil d’Etat et du Grand Conseil,

De retour en classe, des activités favorisant le partage et la discussion sont proposées comme prolongement possible à l’enseignant-e ainsi que des jeux permettant de consolider les nouvelles notions acquises.

Mathilde Maradan, enseignante au Dip_Genève et fondatrice de l’association, a élaboré les activités pédagogiques en collaboration avec la cheffe de projet.

[1] S. Fenazzi, 2014, « Des clips vidéo pour rajeunir la démocratie directe », Swissinfo.

[2] Ibid

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s